voyez ce site

archéo gand verger

 

 

 

Loi n°41-4011 du 27 septembre 1941

Loi relative à la réglementation des fouilles archéologiques

 version consolidée au 24 février 2004

 

- Titre Ier : De la surveillance des fouilles par l'Etat

 

 1 Article

            Nul ne peut effectuer sur un terrain lui appartenant ou appartenant à autrui des fouilles ou des sondages à l'effet de recherches de monuments ou d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans en avoir au préalable obtenu l'autorisation.

 La demande d'autorisation doit être adressée au préfet de région ; elle indique l'endroit exact, la portée générale et la durée approximative des travaux à entreprendre.

Dans les deux mois qui suivent cette demande et après avis de l'organisme scientifique consultatif compétent, le ministre chargé de la culture ou le préfet de région accorde, s'il y a lieu, l'autorisation de fouiller ; il fixe en même temps les prescriptions suivant lesquelles les recherches doivent être effectuées

. L'USAGE DES DETECTEURS DE METAUX EST SOUMIS A CETTE LOI

 

 

VOCATION

 On peut dire que tout a commencé en 1785 C'est au cours du réaménagement de la route d'Avignon , au quartier du Collet de Viret. Ces travaux permirent de mettre à jour les ruines d'un temple dédié à Iboite, ainsi que des fragments d'un autel visible au musée,

plus trois pierres dédicaces, reproduites en 1819 par l'abbé CASTELLAN d'après un MILLIM (voir ""corpus"" Tome XII, nos 637 à 39) Le nom d ' IbÏoïte laisse à penser à une divinité toute locale d'après le Bulletin de la Sté. Archéologique de Provence 1912.

D'après les nombreux inventaires effectués sur la commune qui apportent la preuve de la richesse du patrimoine archéologique du territoire lambescain.:

1901 Découverte d'un autel dédié à Mercure, quartier de San Peïre San-Peyre (pierre sainte) qui doit peut-être son nom à la présence de cette pierre en ce lieu, autrefois siège d'un marché important. On m'a dit à Lambesc que c'est sur ce monument que se soldaient, à une époque relativement récente, les marchés conclus aux foires de San-Peyre. C'est M. le capitaine Daniel qui a fait transporter le monument à Lambesc.

 LES INSCRIPTIONS DE LAMBESC

La recherche de l'emplacement du temple d'Iboite sur le collet de Viret près Lambesc ne m'a révélé aucun vestige antique, et c'est selon toute probabilité au pied de ce coteau, et au point de captage d'une belle source, qui coule à la bastide de Mondésir, que devait se trouver l'édicule dispoaru depuis l'élargissement de la grande route opéré vers 1785. J'ai revu à Lambesc les trois textes aui en proviennent et qui figurent dans le tome XII du Corpus. A signaler l'ommission dans ce recueil de l'M, très lisible, qui termine la première ligne de l'inscription nº 637, et à la première ligne du nº 639, où j'ai lu.

.. RÃIVS

soit... Ratius au lieu de RAVIS.

Le nom d'Iboite, connu seulement par ces textes, est celui d'une divinité topique, représentée peut-être par la source voisine de son temple : la racine ib n'évoque-t-elle pas une idée d'eau dans Ibelina, Ibelna (qui sont des formes anciennes d'Huveaune), dans Ibar et Ybos rivières de l'Europe centrale, etc.? Cette hypothèse est au moins conforme à ce que nous savons de positif sur le culte des eaux, très en faveur en Provence à cause de la rareté des sources (matribus, Ubelnabus et Almahabus, Almanarra, Nymphis Griselicis, etc.). Il existe dans la cour des Ecoles de Lambesc le monument suivant que je crois inédit : cippe calcaire avec moulures et trous à libations 0,90 X 0,50 X 0,50, maltraité sur son côté gauche ; on y lit en beaux caractères du Ier ou du IIe siècle :

M E R . . . Mer

[curio]. V · S · I. . . r(otum) s(olvit) I(ibens [m]erito)

------

Plateau de Malivert, découverte de fragments de statues (bras) et nombreux débris de céramiques gauloises, des monnaies marseillaises (1821) Fin des années 50 des tombes Mérovingiennes avec mobilier a Sainte Anne 

En 1960 une tête de mouton au monument des Héros et Martyrs(visible au musée)

 Fouilles d'une huilerie au Grand Verger 1985 Chantier Sainte Catherine

  Fouille des Taillades et 2006/2007

 Fouilles du Grand Verger

 LE SITE DU GRAND VERGER SAINT VICTOR

Les fouilles sont suspendues et le site recouvert pour un minimum de 2 ans

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR AU MUSEE

 

 

 

  

 

 

 

Presentation 2008 en cours

 

 

 

 

 

 

 

ARCHEOLOGIE
© 2009 MUSEE LAMBESC C.T.