Tremblements de terre en Provence

 

Les principaux tremblements de terre en Provence :

* 13 décembre 1509 : Rive droite de la Durance. Épicentre : Manosque (04). Dégâts importants. La sécheresse avait été si forte que les sources avaient tari et elles ne recommencèrent à couler qu'en janvier 1510.

 * 15 février 1644 : De Nice à La Viste (près de Marseille). Épicentre : Châteauneuf d'Entraunes (06). Six secousses dont une de six secondes. Faible ressenti à Marseille.

* 1708 : Fort séisme à Manosque (04) du même type que celui de 1509. Ressenti dans le Lubéron.

* 1754 : Colmars (04) : La fontaine intermittente éprouve des anomalie.

 * 1er novembre 1755 : Fort séisme à Lisbonne (Portugal). La Provence dans son ensemble ressent la secousse. Le même jour, vers 16h00, M. de Villeneuve-Vauclause, en marchant sur ses terres de Saint-Auban (83), remarque que les eaux d'une source située au pied d'une colline face au village sortent troubles et agitées. Le lendemain, tout rentre dans l'ordre.

* 2 avril 1808 : Séisme de Marseille à Antibes (06) entre 17h30 et 18h00. Fort sur la Côte-d'Azur, plus modéré à Marseille.

* 19 mars 1812 : Destruction de Beaumont (84). Grande détonation à minuit. Forts balancements. 2h00 : Secousse fatale. Les répliques se poursuivent jusqu'au 2 juin. Séisme ressenti dans tout le Lubéron. Légère secousse à Marseille. Deux raz-de-marée cette année dans le port de la cité phocéenne.

 * 16 septembre 1813 : Légère secousse à Marseille à 10h30.

* mars 1817 : Tremblement fréquents dans tout le sud de l'Europe.

 * 23 février 1818 : Légères secousses à Marseille (19h00). * 24 février 1818 : Légères secousses à Marseille (11h00) et à Aix (11h10).

 * 1831 : Séisme à Nice. * 1854 : Séisme à Nice.

* 23 février 1887 : Fort séisme en Ligurie (Italie). Ressenti jusqu'au Languedoc. Balancements en Haute-Provence. 6° sur l'échelle de Richter. Une dizaine de morts dans le sud-est de la France (600 en Italie).

* 11 juin 1909 : Fort séisme sur la Provence. Épicentre : Lambesc, Saint-Cannat. Cinq villages détruits, plusieurs fortements endommagés (Venelles, Rognes, Lambesc, Saint-Cannat, Salon, Vernègues). Ressenti dans toute la Basse-Provence. 6,2° sur l'échelle de Richter. 46 morts, 250 blessés. Publié par Jean Marie Desbois http://www.ac-nice.fr/svt/aster/docs/risque/histoirepaca/1909lambesc/faillespacamini.jpg Le faux lundi 16 septembre 2002 Histoire et aléa sismique par Agnès Levret On peut citer l’exemple du faux séisme de 1227 en Provence, répertorié dans le catalogue de Rothé (1941) et celui de Montandon (1953) entre autres, et que l’on retrouve dans le catalogue mondial des séismes majeurs (NOAA, en 1992) sous forme de deux secousses, l’une au début de l’année 1227 à Lambesc faisant cinq mille morts (intensité xi), l’autre, pendant l’hiver 1227 dans les Hautes-Alpes et la Provence (cinq mille morts aussi). En réalité, il s’agit de l’effondrement en 1248 d’une partie du mont Granier en Savoie, d’après la chronique contemporaine http://www.geoter.fr/APS/articles/article12.html Les séismes alpins et leur interprétation géologique par Jacques DEBELMAS*(version de janvier 2006) *Ce texte a été rédigé avec les conseils et les documents fournis par François Thouvenot (L.G.I.T.) que je remercie vivement. A proximité, on ne peut pas ne pas évoquer le cas du fameux séisme de Lambesc, du 11 juin 1909 qui fit 40 morts, de magnitude estimée 6,2 et dont le foyer était relativement superficiel (entre 2 et 5 km). Il n'était pas le premier car en 1227 un séisme aussi violent avait frappé cette région. Le séisme de 1909 est manifestement lié à un accident tectonique E-W, provençal, le pli de la Trévaresse qui a donc rejoué, à moins qu'il ne s'agisse d'une faille satellite du couloir sismique de la moyenne Durance dont nous venons de parler. Mais, de toute façon, il traduit bien la collision Afrique-Europe à vergence N, toujours en cours. et 11 Juin 1909 Le tremblement de terre du 11 juin 1909 en Provence Le 11 juin 1909 à 9 heures 16 du soir, une onde sismique secoue brutalement une partie du littoral méditerranéen. C'est la partie "montagneuse" des Bouches-du-Rhône qui va le plus souffrir. C'est un grondement sourd suivi d'une série de craquements et, brusquement, deux secousses successives en sens contraire déchaînent la catastrophe. Des maisons s'écroulent dans un fracas de tonnerre. Les gens courent en tous sens vers la campagne, d'autres s'affairent déjà à porter secours autour des décombres. Le lendemain, tout le nord-est du département n'est plus que ruines.

 SITE A VOIR

CLIQUEZ

 

 

OOOooo o oooOOO

 

 

 

 

AVEC DES MEMBRES DES AMIS DU VIEUX LAMBESC

ET DE PHILATELLIE JACQUEMARD

EN VUE D'ORGANISER

LES CERENONIES ET  EXPOSITIONS DU CENTENAIRE

UN COMITE DE COORDINATION DU SOUVENIR A ETE CREE

 

 

coseisme@free.fr

Pour le bruit Cliquez sur la carte

 

   

   

 

  

 

      

 

   

     

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

LE SEISME DU 11 JUIN 1909
© 2009 MUSEE LAMBESC C.T.