Visite sommaire du Musée

 

Salle 1

R. BOYER  

Les "Donatifs"

 

 

Meubles de provence

Photos extraites du livre: Meubles de Provence. Usages et vie quotidienne

Auteur : Bernard Duplessy, Franck Rozet

 Editeur : EDISUD

 

 

 

et divers peintures et Icones

les stalles de la Chapelle Saint Michel

 

 

 

 

HERALDIQUE Des PRINCES DE LAMBESC 

HERALDIQUE DE LAMBESC

En 1360 Louis Ier d'Anjou (1339 - 1384) crée un ordre de chevalerie, "l'Ordre de la Croix d'Anjou". Il met en honneur cette croix à double traverse en dotant l'ordre d'un blason : de sinople, à la croix de sable à double traverse entourée d'un filet d'or. Tapisserie de l'Apocalypse C'est avec René Ier le Bon (1409-1480), que l'on voit apparaître la Lorraine dans la troisième maison d'Anjou. René est marié à l'âge de onze ans à Isabelle de Lorraine, dix ans, fille de Charles II, duc de Lorraine. René sera duc de Lorraine à la mort de son beau-père en 1431 avant de gagner bien d'autres titres: comte de Provence, duc d'Anjou, roi de Naples, roi de Jérusalem

 

L'autentique blason de Lambesc

Cliquez sur les Blasons

 

enjolivé, transformé ,décoré

 

D'azur à la croix patriarcale d'or" Ces armes sont données à Lambesc en 1453 par Yolande de VAUDÉMONT, duchesse de Lorraine, fille du roi René 1er le Bon. Son père lui avait fait don de la seigneurie de Lambesc l'année même où il l'avait achetée (1453) aux PONTEVÈS des BAUX. Quelle est l'origine de ces armes à la croix patriarcale, dite aussi croix de Lorraine ? Il faut remonter au temps des croisades sous Louis IX, quand les croisés de retour de Jérusalem ou Constantinople apportèrent des morceaux de la Vraye-Croix et de la couronne d'épines que Saint Louis vénérait avec foi. En 1241, un noble croisé, Jean ALLUYE, revient de Terre Sainte avec un reliquaire en forme de croix à double traverse renfermant un morceau de la Croix. Acquis par les cisterciens de la Boissière, site à l'est de Baugé, ils le placèrent dans une chapelle de leur abbaye, chapelle qui prit le nom de la "Vraye-Croix". Les ducs d'Anjou, possédant un château à Baugé, venaient souvent faire leurs dévotions à cette relique. En 1360 Louis 1er d'Anjou (1339 - 1384) crée un ordre de chevalerie, "l'Ordre de la Croix d'Anjou". Il met en honneur cette croix à double traverse en dotant l'ordre d'un blason "De sinople à la croix double de sable filetée d'or" Et pour la première fois, tout au moins en France, la croix patriarcale apparaît sur un écu. En héraldique, ce meuble ne peut plus être utilisé par un autre ordre ou famille et il prend le nom de "Croix d'Anjou". Le blason de Lambesc donné par la famille angevine sera donc le deuxième blason où figure la croix à double traverse. Toutefois pour éviter toute confusion, les émaux seront différents, azur et or qui sont les couleurs d'Anjou.

 Pendant la Guerre de Cent ans, au cours des actions contre les anglais qui se déroulèrent autour de Baugé (bataille du Vieil-Baugé 1421) Yolande d'Aragon, mère de René 1er, mit le reliquaire à l'abri dans le château des ducs d'Angers. On pense que c'est à cette époque que le reliquaire fut orné, sur chaque face, d'un Christ d'or et de pierres précieuses. Le reliquaire reprend sa place à la Boissière jusqu'en 1790, année où il sera transporté dans l'hospice des incurables de Baugé.).

 C'est avec René 1er le Bon, que l'on voit apparaître la Lorraine dans la troisième maison d'Anjou. René est marié à l'âge de onze ans à Isabelle de Lorraine, dix ans, fille de Charles II, duc de Lorraine. René sera duc de Lorraine à la mort de son beau-père en 1431. De son union, trois enfants dont Yolande, la cadette (1428 - 1484), duchesse usufruitière de Lorraine en 1473, épousa Ferry II, comte de VAUDÉMONT, prétendant au trône de Lorraine. Ils auront trois enfants; l'un René II (1451 - 1508) sera comte de VAUDÉMONT, puis duc de Lorraine par sa mère en 1473. Sous son règne, Charles le Téméraire envahit ses états. D'abord vainqueur par le traité de Nancy, 1473, il obtient de droit de passage dans la Lorraine et se fait livrer les places fortes. René II réagit et c'est alors qu'il prend la Croix d'Anjou comme signe de ralliement pour ces troupes, en, opposition à la Croix de Saint André qu'avaient adoptée les ducs de Bourgogne.  Charles le Téméraire est battu devant Nancy et y trouve la mort en 1477. Après cette victoire le signe de ralliement sera pour les lorrains un symbole patriotique. Depuis cette date, en héraldique, la croix patriarcale prendra aussi le nom de croix de Lorraine.

 

 

 

 

 SALLE 2

 A.Clot

La cuisine et divers collections

 

  

 

Photos de la cuisine, Franck Rozet

éditées dans "" Meubles de Provence Usages et Vie quotidienne""""

Bernard Duplessy Franck Rozet - Editions EDISUD

 

 

Salle 3

E ROUSSIER

 le Religieux

 

                                            

les orientaux originaires de Lambesc

  

 

Le Militaire

Tremblement de terre

Voir Page seisme

 

 

ARCHEOLOGIE

 

 

VOIR PAGE ARCHEOLOGIE

 

Espace Agricole Outillage

 

 

  

 

  

 

 

ET BIEN D'AUTRES CHOSES A VOIR

 

Merci de votre prochaine visite

 

 

 

VISITE DU MUSEE
© 2009 MUSEE LAMBESC C.T.